Action transversale

Visualisation et exploration de grosses masses de données

L'action transversale vise à mettre en commun des corpus de données, tels que manipulés dans les départements Science des Données, Mécanique des Fluides-Énergétique ou Sciences et Technologies des Langues, des algorithmes, tels que développés dans le département Algorithmes, Apprentissage et Calcul, et des outils de visualisation de données développés dans le département Interaction avec l’Humain.

Cette action fédère ainsi l’ensemble de l’activité du Laboratoire Interdisciplinaire des Sciences du Numérique autour de la manipulation par les utilisateurs, à travers les outils numériques, des grandes masses données produites par la société (grand débat, épidémie) et les laboratoires (simulation numérique par exemple). L’objectif de cette action est ainsi de mettre en avant l’excellence, au niveau international, de notre unité dans ce domaine de l’exploration et de la visualisation de données. Elle s’appuie pour cela sur le potentiel unique de mise relation des fournisseurs de données (données complexes, données volumineuses et/ou données critiques) avec des experts en visualisation qui peuvent proposer plusieurs niveaux de collaboration (du simple conseil jusqu’à la co-écriture de projet de recherche), et sur les moyens de visualisation interactive et collaborative de l’Equipex DIGISCOPE.

Mission

L’action transverse a une double mission au sein du LISN :

  • renforcer les collaborations entre les équipes qui produisent et manipulent des grandes masses données et les problématiques d’interaction humain-machine pour leur visualisation
  • constituer un inventaire illustré de systèmes opérationnels, en mettant à contribution l’ensemble du laboratoire pour les évaluations contrôlées de systèmes.

Méthodologie

La méthodologie dominante du domaine consiste en effet à exposer un large panel d’utilisateurs à des systèmes de visualisation et de récolter performances et préférences dans une démarche comparative. En proposant la participation à nos expérimentations aux membres du LISN, nous augmentons nos cohortes d’utilisateurs tout en faisant la promotion de nouveaux systèmes qui peuvent susciter des questionnements et des collaborations.

L’action est déjà concrétisée par plusieurs collaborations déjà effectives, entre le département Interaction avec l’Humain et les départements Mécanique des Fluides-Énergétique Sciences et Technologies des Langues et Science des Données respectivement, comme par exemple le projet Cartolabe (https ://cartolabe.fr), ou le projet d’atlas des langues (https ://atlas.limsi.fr/) . D’autres collaborations sont à venir dans un futur proche.

Membres