AMI

Architectures et Modèles pour l’Interaction (AMI)

L'usage des systèmes interactifs a connu ces dernières années des évolutions remarquables, en raison de l'apparition de nouvelles plateformes matérielles et logicielles, de l'adoption des outils numériques par des catégories de plus en plus larges de la population (en particulier les personnes en situation de handicap) et de l'émergence de nouveaux environnements et contextes d'utilisation. Les situations d'interaction qui étaient par le passé statiques et figées sont devenues ouvertes et dynamiques. Aujourd'hui, les utilisateurs ont besoin d'interagir avec leurs systèmes numériques partout, à tout moment, et en exploitant tous les dispositifs qui leur sont accessibles. Ils n'ont généralement qu'une connaissance limitée du fonctionnement interne de leurs systèmes, tout en exigeant que ces derniers soient capables d'apprendre et d'anticiper leurs besoins en constante évolution. C'est pourquoi le groupe AMI se focalise sur les paradigmes d'interaction post-WIMP et sur l'exploitation de modalités d'interaction Humain-Système non conventionnelles.

Le groupe AMIArchitectures et modèles pour l’Interaction est composé de chercheurs et enseignants-chercheurs spécialisés dans différents modes d’interaction tels que la vision, l’interaction tactile, le mouvement ainsi que dans les interfaces multimodales qui combinent différentes modalités pour parvenir à une interaction plus « naturelle ». En raison de ce large éventail de compétences, le groupe AMIArchitectures et modèles pour l’Interaction coopère largement, tant au niveau interne avec d’autres équipes du laboratoire qu’à l’extérieur, avec des partenaires industriels et académiques.

Coordination : Michèle Gouiffès

Actualités

Thèmes de Recherche